• Bernard Mananes

Et si nous étions tous des étoiles ?

On me demande souvent comment je travaille, comment va se passer la séance d’hypnose, ce que l’on peut ressentir. Vous trouverez sur de nombreux sites le descriptif d’une séance et je ne vais pas faire de redites. Permettez-moi, néanmoins, de vous présenter un exercice simple que j’aime pratiquer lors des séances.



étoile, petit prince, planète
Et si nous étions le centre de notre propre système ?


Il m’arrive souvent de recevoir des personnes qui ont du mal à se positionner dans la vie, qui ne savent pas s’autoriser certaines choses, hiérarchiser ce qui est important pour elles.


Elles partagent, pour la plupart, une même crainte du regard des autres, de l’impression qu’elles peuvent donner. De fait, elles viennent chercher par le biais de l’hypnose, des thérapies brèves, des solutions qui leur permettraient, tout simplement, de mieux croire en elles, en ce qui est important pour leur réalisation personnelle.

Elles dégagent une vraie souffrance. Passer une vie entière à dire oui à l’autre, c’est une vie passé à s’être dit non à soi, à s’oublier, à faire passer la volonté des uns avant son désir propre. De fait, elles ne sont plus alignées vers les valeurs qui les animent, elles se placent dans une spirale de dévalorisation qui créé un malaise dont elles ont du mal à se défaire et qui les entraîne de plus en plus dans une spirale délétère.


De fait, il s’agit parfois d’une simple hiérarchisation des valeurs qui doit être mise en place. Redéfinir ce qui est important et ce qui ne l’est pas, « qui » est important et qui ne l’est pas. Cette hiérarchisation est fondamentale à l’équilibre de chacun de nous, elle permet de se rendre compte de certains biais qui nous font dépenser des sommes importantes d’énergies pour courir derrière des buts qui ne sont pas écologiques au final.


Ces buts ? Être aimé, être apprécié par un ou par une autre. Comme si nous cherchions à nous aimer nous-même par contumace, comme par le reflet déformé de ce que l’autre veut bien nous redonner de tout ce que nous investissons en lui, à défaut de l’investir en nous-même.


L’exercice que je vous présente ici est bien entendu une matrice, il ne doit pas être appliqué tel quel mais adapté à la réalité du moment et du consultant, mais il obtient de beaux résultats.


Soyez le centre de votre système

Dans ces cas, je demande à la personne d’aller en hypnose légère, d’aller dans un niveau de transe qui lui est confortable et qu’elle peut réguler seule. Il suffit alors de la guider simplement dans un espace où elle se sent bien. Depuis cet espace, je lui demande de s’imaginer alors comme si elle était une étoile, une étoile dans l’univers, étoile parmi les étoiles.


« Et vous pouvez vous sentir bien, légère, sans aucune gravité qui vous contraindrait à quoi que ce soit. Et, sans doute le savez-vous, les étoiles sont souvent accompagnées de planètes, d’astres qui tournent autour d’elle, avec chacun leur propres orbites. Certains peuvent être à proximité de leur étoile, d’autres plus loin. Celles qui sont proches peuvent ressentir la chaleur de leur étoile, s’y sentir bien, alors que les plus lointaines sont plus froides, même glaciales pour certaines. Il peut même y avoir des astéroïdes qui entrent dans ces systèmes solaires et qui s’en vont parfois aussi rapidement qu’ils sont arrivés. Mais les planètes, elles, restent, elles demeurent, presque rassurantes dans leurs mouvements. Et je serai curieux de savoir quelles seraient pour vous les planètes les plus importantes pour vous, si chacune représentait une personne, un être qui vous est cher. Sur quelle orbite mettriez-vous vos enfants, vos parents, vos conjoints, vos amis ? Quelles seraient leurs distances ? Par rapport à vous, par rapport à la lumière que vous dégagez mais aussi par rapport au reflet qu’ils vous renvoient de votre propre lumière ? »


Il faut parfois quelques minutes pour que la personne puisse visualiser, où ressentir par le canal qui lui est propre, ce système solaire, son propre système. Il est d’ailleurs bien souvent intéressant de remarquer quelles proximités peuvent se dessiner sous hypnose par rapport à la proximité qui pouvait être ressentie consciemment avant l’exercice.


« Et chaque étoile produit sa propre lumière, dont elle peut en faire profiter les astres autour d’elle mais dont elle peut elle-même se réchauffer, et vous pouvez ressentir et amplifier cette lumière, cette chaleur, la sentir vous gagner et vous faire tellement de bien. »


Il s’agit de permettre au client de se reconnecter à une part de soi, à une estime représentée par la lumière, la chaleur, où tout autre chose qui pourrait augmenter les liens entre ce système et la personne qui consulte.

Cet exercice est intéressant à plus d’un titre. Car, de fait, notamment lorsque l’on travaille dans le cadre du couple, de certaines familles, on peut ainsi comparer les représentations de chacun : celui qui était soleil devient planète et inversement. Cet exercice est également intéressant avec les enfants en cela qu’il permet d’y intégrer d’autres dimensions, des personnages fictifs par exemple.

La souplesse de cet exercice peut également permettre des représentations des différents objectifs en les matérialisant également sous forme de planète, la plus proche étant la première à atteindre, et ainsi de suite, où la représentation des peurs, des angoisses, selon le même schéma.

A l’issue de cet exercice en hypnose, un débrief avec le client/patient permet de recueillir son ressenti et de travailler certains axes qui auraient pu être mis en avant par ce travail.

108 vues0 commentaire