• Bernard Mananes

"Mon conjoint(e) veut que vous me fassiez arrêter de fumer"

Mis à jour : mai 15

C'est une question récurrente lorsque les premiers jours de janvier pointent le bout du nez. Car il ne s'agit pas simplement de prendre de bonnes résolutions, il faut pouvoir les tenir. Alors, puis-je vous faire arrêter de fumer ? Moi non, mais vous oui !



Arrêter de fumer avec l'hypnose ?


Et si l'on arrêtait de se raconter des histoires ? Ce n'est pas le thérapeute qui va vous faire arrêter de fumer, ni même l'hypnose serait-on tenté de dire... Non, la seule personne qui sera en mesure de vous faire arrêter la cigarette en ce début d'année, c'est vous-même ! Car toute hypnose est une auto-hypnose, et si, en votre for intérieur, vous ne désirez pas vraiment arrêter de fumer, vous risquez de faire partie de la cohorte de ceux qui diront dans quelques semaines : « l'hypnose ne marche pas sur moi ».

Souvent, en cabinet, j'ai des demandes similaires au titre de cet article : « mon conjoint(e) veut que vous me fassiez arrêter de fumer ». Auquel cas je réponds souvent à la personne de revenir me voir quand elle aura, elle, décidé d'arrêter. Souvent, elle est surprise par cette réponse, c'est une sorte de recadrage qui lui permet de se confronter, quelque part, à elle-même. De ce recadrage peut naître un échange fécond : quelles sont les raisons qui l'empêcheraient d'arrêter de fumer ? Qu'est-ce qui, en elle, lui a fait réussir à échouer toutes ses précédentes tentatives ?

Car, de fait, le vrai travail du thérapeute, dans le cas de l'arrêt de la cigarette notamment, va être de trouver le levier interne pour que le consultant mette le doigt sur le mécanisme qui lui permettra d'arrêter, et de le faire avec une facilité qui le surprendra souvent lui-même. Il s'agit de casser certaines croyances limitantes qui font de la cigarette la compagne obligée, celle dont on arrive pas à se défaire... Il s'agit de mettre parfois en lumière certaines contradictions comme celles qui font de la cigarette une drogue qui, selon le moment de la journée, peut calmer ou tenir éveillé... Bref de démystifier un objet que l'on pare de toutes les vertus.

« Et votre envie de fumer partira en fumée... »

Il y a, à mon avis, une vraie proximité entre la pratique de l'hypnose et la pratique de la maïeutique socratique, cet « art de faire accoucher les esprits » par l'usage de questions faussement naïves que l'on utilise parfois en hypnose ericksonienne. Les personnes interrogées par le philosophe se rendaient ainsi compte que, alors qu'elles croyaient savoir, elles ne savaient pas, et ces interrogations pouvaient ainsi laisser de la place à de nouvelles connaissances ( et dans le cas qui nous intéresse, de nouveaux comportements ).

Le seul vrai thérapeute dans le cas présent, est le consultant lui-même. Le thérapeute n'est là que pour faire accoucher les possibilités d'une solution qui sera conforme aux intérêts de celui ou de celle qui vient nous voir. Aussi, et sans vouloir vous décevoir, je ne pourrai pas vous faire arrêter de fumer... En revanche, je peux vous aider à découvrir en vous les moyens que vous pouvez mobiliser pour arrêter de fumer. La nuance est de taille car l'hypnose n'est pas une magie, ce n'est pas une baguette que l'on agite sur une tête à grand renfort d'abracadabras. C'est un moyen de se découvrir à soi-même, et de découvrir les merveilles que l'on peut accomplir par soi, pour soi, en soi. Ça vaut le coup non ?


Bernard Mananes

Bordeaux Hypnoses

cabinet d'hypnose et de thérapie brève

345 avenue d'Arès, 33200 Bordeaux

06 21 57 06 18

58 vues
Contact

345 avenue d'Arès

33200 Bordeaux

​​

Tel: 06 21 57 06 18

 

bernard.mananes@bordeaux-hypnoses.fr

© 2018 Média & Territoire - Mentions Légales - Référencement ASI