• Bernard Mananes

Que ressent-on en hypnose ?

Mis à jour : juil. 8

De nombreuses idées fausses circulent dès que l'on aborde l'hypnose : est-on à la merci de l'hypnotiseur ? Fera-t-on des choses que l'on ne souhaite pas faire ? Que ressent-on en hypnose ? Tour d'horizon des idées reçues.



Rappelons-le : l'hypnose est un état naturel et l'hypnotiseur, l'hypnothérapeute, n'est pas un magicien. Il ne dispose pas d'un pouvoir particulier qui lui permettrait de faire de vous sa marionnette. Il utilise simplement des techniques que tous peuvent apprendre et qui sont – relativement- faciles à mettre en œuvre.


La transe hypnotique est un état qui n'est pas comparable au sommeil. Et, même si dans l'hypnose de spectacle, le fameux «  dors ! » semble envoyer le public dans les bras de Morphée, il ne s'agit pas pour autant d'un « vrai » sommeil.


Lorsque l'on se retrouve en transe, et contrairement à ce que l'on peut croire, nous ne sommes pas coupés du monde. Nous continuons à avoir des interactions avec l'hypnothérapeute ou avec l'hypnotiseur. Il s'agit même d'une évidence : comment pourrions-nous prendre en compte ses remarques si nous étions dans un profond sommeil ?

De même, nous ne sommes pas à la merci de l'hypnotiseur : il ne peut pas faire de nous ce qu'il veut, nous ne lui obéissons pas aveuglément, comme un automate. Ainsi, si certaines personnes se retrouvent sur scène à «  faire la poule » ou tout autre chose qu'elles ne feraient pas dans leur état « normal », c'est qu'elles ne se l'interdisent pas, elles ne se «  forcent pas » pour autant.


Classiquement, les gens s'interrogent souvent sur le fait de perdre le contrôle d'eux-même. En aucun cas un thérapeute, un hypnotiseur, ne pourra abuser de vous ! Concrètement, si, par malheur, il vous demandait quelque chose allant à l'encontre de vos valeurs les plus profondes, vous sortiriez de la transe hypnotique, un peu abasourdi et la tête un peu lourde.


Que ressent-on ?


C'est LA grande question : que ressent-on lorsque l'on est en hypnose ? Bernard Mananes, qui pratique l'hypnose au sein du cabinet Bordeaux Thérapies, nous explique : « Si nous devions faire une comparaison -qui n'est pas raison- c'est un peu comme le moment où, après une bonne nuit de sommeil, nous nous dirigeons vers le réveil, ce moment d'entre-deux où l'on perçoit déjà le matin et ses lueurs de manière lointaine, mais où nous ne sommes pas encore ici et maintenant. C'est un peu comme une somnolence agréable ».

La plupart de ceux qui ont essayé l'hypnose ericksonienne, sont surpris de l'expérience comme nous le confie Bernard Mananes : «  les gens sont tellement habitués à voir des personnes s'écrouler en quelques instants lors des spectacles d'hypnose, qu'ils sont agréablement surpris de la douceur d'une transe en hypnose ericksonienne, et lors du retour de transe, beaucoup ont le sourire ! »

L'expérience est, dans la très grande majorité des cas, plaisante, mais elle ne laisse pas indifférente. Alors, si vous êtes tenté, n'hésitez plus !

0 vue
Contact

345 avenue d'Arès

33200 Bordeaux

​​

Tel: 06 21 57 06 18

 

bernard.mananes@bordeaux-hypnoses.fr

© 2018 Média & Territoire - Mentions Légales - Référencement ASI