• Bernard Mananes

Un masque hypnotique pour relaxer les patients du CHU de Lille

Mis à jour : juil. 8

L'hypnose n'échappe pas à la règle : la technologie est en train de faire son entrée dans le monde feutré des thérapies. Le CHU de Lille est en train de tester un masque visant à diminuer le stress des patients lors des interventions chirurgicales.



L'hypno assistée par ordinateur arrive !

Nous en avions déjà parlé dans nos colonnes et nous nous interrogions à l'époque sur le bien-fondé d'utiliser des biais techniques pour créer des états hypnotiques ou de relaxations. Le mouvement semble pourtant bel et bien lancé car, après le CHU de Strasbourg, c'est le CHU de Lille qui s'essaie à l'Hypnose Assisté par Ordinateur, ce que l'on pourrait appeler du délicieux acronyme de HAO.

Ce dispositif, qui consiste à placer un masque diffusant des images et un casque diffusant des sons isolant le patient, vise à permettre à ce dernier de se sentir moins stressé lors d'interventions délicates.

Ainsi, le service d'imagerie médicale a proposé ce masque connecté pendant les biopsies de la prostate. Indispensable pour diagnostiquer un cancer, cet examen est pratiqué sous anesthésie locale mais est souvent vécu comme "désagréable et anxiogène" notamment en raison de l'utilisation d'un pistolet à aiguille.

Le Professeur Philippe Puech, chef du service d'imagerie génito-urinaire au CHU de Lille et initiateur du projet, a ainsi expliqué qu'il s'agissait de permettre aux patients de se sentir plus détendus et de mieux accepter cette intervention.

Une pré-étude prometteuse

Le dispositif, baptisé Hypnos Pro, dû a une start-up française est composé d'un masque à diodes lumineuses et d'un casque audio diffusant une histoire relaxante. En outre, l'équipe du Professeur Puech a été en parallèle formée à l'hypnose conversationnelle. Au fil de cette étude financée par la fondation de lutte contre la douleur Apicil et le Groupement interrégional de recherche clinique et d'innovation Nord-Ouest, ce sont plus de 90% des patients qui ont trouvé un intérêt à cette méthode lors d'une pré-étude, prélude à une étude plus poussée qui concernera 172 patients de 50 à 72 ans devant suivre une biopsie.


Cette étude aura pour but de quantifier la différence de ressenti de la douleur et de l'anxiété entre un groupe qui ne bénéficie pas du masque et un autre qui en bénéficie.

Déjà utilisé par des dentistes, ce masque pourrait, en cas de résultats positifs de cette étude, faire son apparition dans d'autres domaines de la médecine et de la chirurgie.

0 vue
Contact

345 avenue d'Arès

33200 Bordeaux

​​

Tel: 06 21 57 06 18

 

bernard.mananes@bordeaux-hypnoses.fr

© 2018 Média & Territoire - Mentions Légales - Référencement ASI