• Bernard Mananes

La carte de notre cerveau est mieux connue

Vous êtes plutôt cerveau gauche ou cerveau droit ? Créatif ou raisonnable ? Rassurez-vous : une étude franco-italienne montre que nos personnalités ne sont pas liées à l'utilisation de nos hémisphères cérébraux, contrairement à une idée reçue. En revanche, certaines fonctions semblent bel et bien latéralisées.



Le cerveau se dévoile peu à peu


Ce qu'il y a de merveilleux dans la science, c'est que, jour après jour, elle nous permet en connaissant mieux le monde de mieux nous connaître.


Une équipe franco-italienne a ainsi réalisé une nouvelle cartographie de notre cerveau qui nous permet de mieux comprendre comment les deux hémisphères travaillent ensemble et comment ils interagissent.


Avant toute chose, il est bon de couper court à une idée reçue : non, il n'y a pas un hémisphère dédié à la création et un autre à la raison, les choses sont beaucoup plus complexes... Si l'on savait depuis longtemps certaines fonctions cérébrales spécialisées ( comme l'aire de Broca pour le langage ), on en sait plus désormais sur certains " zonages" de nos fonctions.


Ainsi, la plupart des fonctions symboliques, celles que nous utilisons notamment en hypnose, et qui commandent le langage, notre compréhension des mathématiques par exemple, utilisent plus l'hémisphère gauche. Les émotions, les différentes perceptions, tout ce qui concerne l'aspect décisionnel de nos vies se trouvent plus présentes dans le cerveau droit.


Des zones plus spécialisées... Et moins connectées !


Pour arriver à ce résultat, l'équipe de scientifique a réalisé une méta-analyse mêlant l'imagerie cérébrale de 163 personnes, un atlas des structures du cerveau ainsi que plus de 11 000 articles portant sur les activités de notre encéphale.


Les fruits de cette étude sont étonnants : plus une fonction est latéralisée, et moins elle sera connectée avec d'autres zones cérébrales. Pour imager, c'est un peu comme si, à l'intérieur du grand ordinateur que constitue notre cerveau il y avait des microprocesseurs dédiés à certaines tâches spécifiques mais peu connectés au reste de l'ordinateur.


A l'inverse, les fonctions les moins spécialisées auront, elles, une connectivité plus forte.


Si cette répartition, fruit de l'évolution, assure une vraie efficacité dans le traitement de l'information, elle pose également un vrai problème en cas de lésion cérébrale rendant moins facile le rétablissement d'une fonction perdue.


Dans tous les cas, notre cerveau n'a pas fini de livrer tous ses secrets !



Contact

345 avenue d'Arès

33200 Bordeaux

​​

Tel: 06 21 57 06 18

 

bernard.mananes@bordeaux-hypnoses.fr

© 2018 Média & Territoire - Mentions Légales - Référencement ASI