• Bernard Mananes

Le Syndicat des Métiers De l'Hypnose vient de naître.

Mis à jour : juil. 8

Et de trois ! Un troisième syndicat, le SDMH ( pour Syndicat Des Métiers de l'Hypnose ) vient d'être fondé le 25 avril 2019 dernier, rejoignant ainsi le SNH et SUP-H. Il vise à apporter sa pierre à l'édifice des grands débats actuels de la discipline.





Ceux qui suivent l'actualité de l'hypnose savent que le Landerneau hypnotique est en train de vivre des débats passionnés. A l'initiative du SNH, une demande avait été formulée auprès du Ministère de la Santé afin de reconnaître la profession d'hypnothérapeute en fin d'année dernière. Cette demande avait été fraîchement accueillie par l'autorité ministérielle bien que le nombre de thérapeutes, plus de 6.000 officiellement ( sans doute plus...) à littéralement explosé ses dernières années. En réponse, la menace de réserver l'utilisation de l'hypnose aux seuls professionnels de santé se faisait plus pressante.


Cette initiative avait d'ailleurs été diversement appréciée par les thérapeutes pratiquant l'hypnose....


Réaction à cette initiative ? Volonté de structurer un métier qui suscite de plus en plus de vocations ? Toujours est-il que ce dernier syndicat, porté sur les fonds baptismaux par quatre écoles ( l'a.r.c.h.e., La Tempérence, Way Inside et Psychée formation, représentée respectivement par Kevin Finel, Jean Dupré, Bernard Frit, Guillaume Poupard, Valérie Algrain et Olaf Sarmouk ), a pour première volonté de définir le métier d' "hypnologue"et les champs exacts d'application de cette discipline et les différencier des usages purement médicaux.


L'hypnologue est ainsi défini par ce syndicat comme un "accompagnant qui travaille sur les états de conscience et leur construction, les représentations mentales et l’imagination, dans le cadre d'une approche dynamique de la subjectivité individuelle et systémique. Dans son activité, il est susceptible d'accompagner le changement cognitif et comportemental, la mobilisation de ressources motivationnelles et somato-affectives spécifiques et de permettre un travail orienté sur les représentations de soi."

Ne doutons pas que ce nouveau syndicat pourra prendre toute sa place dans le paysage hélas de plus en plus morcelé de l'hypnose française.


Sans doute faudra-t-il que ces différents syndicats puissent s'entendre au sein d'une inter-syndicale audible, puissante et efficace afin de peser sur le destin de toute une profession. Peut-être que cette inter-syndicale pourra être le prélude à une reconnaissance officielle de l'hypnose dans le champs de l'accompagnement, préalable à la création d'un véritable Ordre de notre profession, que beaucoup appellent de leurs vœux.


Le site dispose d'un site internet et vous pouvez retrouver son actualité sur sa page Facebook.



0 vue
Contact

345 avenue d'Arès

33200 Bordeaux

​​

Tel: 06 21 57 06 18

 

bernard.mananes@bordeaux-hypnoses.fr

© 2018 Média & Territoire - Mentions Légales - Référencement ASI